Chaque année depuis 2009, des graphistes et designers du monde entier participent au concours Poster for tomorrow : 1 affiche pour 1 thématique sociale. En 2016, 100 affiches ont été sélectionnées et sont exposées à la Halle Pajol à Paris jusqu’au 25 février. « En finir avec l’extrémisme » est un des programmes associés du Graphic Design Festival. Rencontre avec Hervé Matine, l’initiateur de Poster for tomorrow.

Chaque année depuis 2009, des graphistes et designers du monde entier participent au concours Poster for tomorrow en créant une affiche. Chacun contribue à une réflexion collective autour d’une thématique liée aux droits de l’homme et aux libertés fondamentales : liberté d’expression, égalité homme femme, droit à l’éducation, au logement, au travail ou à la santé.

La manifestation – qui fait le lien entre design et grandes causes – est aujourd’hui un véritable mouvement qui vise à stimuler le débat à travers des images, des séminaires, des conférences, des ateliers et des expositions dans les écoles, universités et institutions.

Pour cette nouvelle édition, les graphistes ont apporté leur regard pour « En finir avec l’extrémisme ». 100 affiches ont été sélectionnées et sont exposées à la Halle Pajol à partir du 8 décembre.

Hervé Matine, à l’origine de l’initiative Poster for tomorrow retrace pour nous les précédentes éditions en 7 affiches et nous en dit plus sur la manifestation.

GRAPHIC DESIGN FESTIVAL PARIS

Poster for tomorrow, qu’est-ce que c’est ?

HERVÉ MATINE

En 2009, nous avons commencé nos activités en tant qu’organisation internationale et indépendante, à but non-lucratif, avec pour ambition d’encourager les individus – au sein de la communauté des graphistes et au-delà – à créer des affiches destinées à stimuler un débat public sur des sujets qui touchent chacun de nous.

Nous sommes toujours les mêmes aujourd’hui, et nous faisons toujours la même chose. Mais durant ces 8 années, nous sommes passés d’un concours annuel d’affiches à l’organisation d’activités tout au long de l’année, à travers le monde entier. 

Aujourd’hui, 4 tomorrow organise des débats, des séminaires, des conférences, des ateliers et des expositions dans des écoles, des universités et des institutions publiques. Tout cela, nous avons pu le faire en nous associant et en collaborant avec des individus qui partagent notre vision et notre passion. Nous ne serions rien sans le soutien et l’enthousiasme de tous ces gens de la communauté du graphisme : ceux qui créent les posters, ceux qui nous invitent pour des interventions, ceux qui viennent à ces interventions et les graphistes qui dirigent celles-ci, les personnes qui nous soutiennent financièrement. Poster for tomorrow, ce sont tous ces gens.

Le graphisme au service des grandes causes et la transmission de savoir-faire sont les grands principes et axes de nos activités. Depuis 2009, poster for tomorrow s’est concentré chaque année sur un droit humain fondamental, de la liberté d’expression au droit à la santé. Nous sommes fiers de ce que nous avons accompli jusqu’à présent et de la communauté que nous avons créée.

« Nous croyons qu’une affiche, une image simple et saisissante associée à quelques mots forts, peut être le moteur du changement. »
GDFP

Pourquoi choisir l’affiche comme support pour créer le débat et engager des discussions autour de thématiques sociales communes ?

HM

Nous croyons qu’une affiche, une image simple et saisissante associée à quelques mots forts, peut être le moteur du changement. Une affiche qui, exposée sur un mur ou sur Internet, peut pousser quelqu’un à s’arrêter, à prendre conscience d’une injustice et à faire quelque chose pour y mettre fin.

Afficher, c’est exprimer ! L’affiche graphique représente un langage commun, facile d’accès et facile à faire voyager ! En 2009, nous avions d’ailleurs invité la communauté des graphistes et designers du monde entier à nous envoyer une affiche dressant la situation du monde face à la liberté d’expression.

Ces affiches nous permettent de nous détacher des politiques actuelles de confrontation et d’arrêter de penser en termes absolus de bien et de mal, de « nous » et « eux ». Nos gouvernements – trop contraints par des considérations politiques ou commerciales – n’agiront pas tant que nous ne l’exigerons pas.

« Nous avons besoin que le changement vienne d’en bas, c’est à dire de nous. »
GDFP

En 2016, vous visez l’extrémisme : qu’est-ce vous souhaitez apporter avec ces thèmes ? Quels sont les impacts de ces campagnes ?

HM

Nous sommes fiers de ce que nous avons accompli jusqu’à présent et de la communauté que nous avons créée. Cependant, nous ne pouvons ignorer le fait que rien n’a vraiment changé depuis 2009. Trop de personnes dans le monde ne gagnent toujours pas un salaire décent, les femmes ne sont toujours pas traitées de la même façon que les hommes et la peine de mort reste en vigueur dans de nombreux pays du monde.

Nous n’essayions pas directement de résoudre ces questions, mais nous croyons cependant que le nombre d’affiches que nous recevons chaque année montre le potentiel de la communication sociale. 

Souvent, les ONG liées aux différents thèmes nous sollicitent pour obtenir des droits d’utilisations de ces affiches. Nous leur apportons un moyen de communiquer et de faire réagir et de faire agir. C’est une petite contribution mais cela nous donne de l’espoir – et c’est exactement ce dont nous avons besoin, dans un monde où les frontières deviennent de moins en moins significatives. 

GDFP

Comment sont utilisées les affiches par la suite ?

HM

En tout, ce sont plus de de 850 expositions qui ont été organisées depuis 2009, sur l’ensemble de nos 7 derniers thèmes. Chaque année, ces affiches sont regroupées dans un catalogue conçu d'une manière originale ou imprimées / réimprimées pour parcourir le monde entier.

Même si l’objectif reste le même – sensibiliser, provoquer et interroger le plus grand nombre de personnes – il est important que ces créations voyagent. Si nous voulons imaginer un meilleur futur, c’est à l’échelle mondial que nous devons le faire.

HALLE PAJOL
Devant la Boutique for tomorrow
16 Esplanade Nathalie Sarraute – 75018 Paris
Du 8 décembre 2016 au 25 février 2017 : 11h – 19h
Accessible en continu

posterfortomorrow.org

Event Facebook

Share

Related

KEEP IN TOUCH

the terms and condition